Les 8 étapes de la prière balinaise

Asana & Pranayama – L’encens est allumé et l’on prie de façon calme, pacifique et harmonieuse. Les hommes s’assoient les jambes croisées tandis que les femmes s’agenouillent.

Karashadana – La fumée de l’encens s’élève pour établir une connexion avec les dieux et est recueillie entre les mains et balayée sur le visage, reliant l’individu aux dieux.

Atmatatwa – On prie avec des mains ouvertes et vides pour relier l’âme aux dieux.

Sryanamastuti – Une fleur, souvent de frangipanier blanc, est tenue entre les doigts, en reconnaissance du Dieu suprême Sanghyang Widi Wasa, symbolisé par la levée quotidienne du soleil.

Tri-murti – Cette partie de la prière reconnait la trinité de Brahma, Wisnu et Iswara (ou Siwa), les dieux de la création, de la préservation et de la destruction – le cycle de la vie. Cette pratique s’effectue en tenant les fleurs colorées du bout des doigts.

Samidaya – Trois fleurs au moins sont tenues pour symboliser le grand et inconnaissable Sanghyang Widi Wasa, la trinité de Brahma, Wisnu et Siwa, ainsi que tous les dieux mineurs, visualisés à de nombreuses fins et sous de nombreuses formes à travers le monde.

Shanti – C’est la prière de fermeture, effectuée avec les mains ouvertes, recherchant la paix intérieure et la paix mondiale. Cette partie se termine par un sourire pour reconnaître le bonheur de la paix.

Nunus Tirta – Cette dernière phase survient lorsque la prière est faite dans un temple. L’individu attend silencieusement jusqu’à ce que le prêtre répande de l’eau bénite sur lui. La main droite repose dans la gauche avant d’être levée et remplie d’eau bénite trois fois pour boire, puis trois fois pour se laver la tête et le visage. S’en suit une ultime poignée de grains de riz qui sont pressés sur le front, les tempes et la gorge. Les grains restant sont mangés et répandus sur la tête du priant.

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien